World of Manga

Forum de discussion centré sur l'asie

Vous n'êtes pas identifié(e).

Modifier la fiche
4.3

Rear Window

Type
Film ( N°43 sur 74 )
Listes

  • 3048

    vues

  • 2

    réponses

Fenêtres sur cour (rear window)
Pampasgiolu
Invité
19/02/11 21:01 , modifié 13/03/12 02:13 par ✖ нαłεу φυιии ✖

FENÊTRE SUR COUR (REAR WINDOW)

fenetre-sur-cour-1954-03-g.jpg


DESCRIPTIF

    * Titre : Fenêtre sur cour
    * Titre original : Rear Window
    * Réalisation : Alfred Hitchcock
    * Scénario : John Michael Hayes, adapté de la nouvelle éponyme de Cornell Woolrich
    * Producteur : Alfred Hitchcock
    * Budget: $1 000 000
    * Photographie : Robert Burks
    * Musique : Franz Waxman
    * Pays d'origine : États-Unis
    * Genre : policier, suspense
    * Durée : 109 minutes
    * Dates de sortie :États-Unis : 1er août 1954; France France : 25 avril 1955


SYNOPSIS

Après s'être cassé une jambe au cours d'un reportage sur un circuit automobile, le photographe de presse L.B. « Jeff » Jeffries (Stewart) se retrouve dans un fauteuil roulant. Son état l'oblige à rester dont son appartement new yorkais de Greenwich Village, dont la fenêtre donne sur une petite cour et plusieurs autres appartements. C'est un mercredi d'été et il fait particulièrement chaud. Jeff passe son temps à observer ses voisins qui, pour s'aérer, laissent leurs propres fenêtres ouvertes. Parmi les locataires d'en face figurent un compositeur, un couple mûr et leur yorkshire, une jeune et jolie danseuse – « Miss Torso » –, qui danse seule le jour et le soir invite des hommes de tous âges chez elle, une dame qui s'adonne à la sculpture abstraite, un couple de jeunes mariés, une femme d'une quarantaine d'années qui vit seule – « Miss Cœur solitaire » (« Miss Lonelyheart ») –, ainsi qu'un autre couple : un homme d'une carrure assez imposante, et sa femme, semble-t-il malade, qui reste au lit toute la journée et avec laquelle il semble fréquemment se disputer. Jeff apprendra plus tard qu'il s'agit de Lars Thorwald (Burr), un représentant de commerce, et de son épouse Anna.

Jeff a une petite amie très séduisante et riche, Lisa Fremont (Kelly), mais il hésite à aller plus loin dans cette relation, par crainte que celle-ci ne constitue un frein à sa vie aventureuse. Cependant, tout le monde dans son entourage, à commencer par Stella (Ritter), l'infirmière qui vient lui rendre visite chaque matin, l'encourage à sceller cette union...

CASTING

# James Stewart : Jeff Jeffries
# Grace Kelly : Lisa Carol Fremont
# Wendell Corey : Le lieutenant Thomas J. Doyle
# Thelma Ritter : Stella
# Raymond Burr : Lars Thorwald

TRAILER

AVIS

Tout simplement exquis. Le film est un huis clos. On est happé par la curiosité et le suspens. Les acteurs sont fabuleux. Et un Alfred Hitchcock plus fort que jamais. Esthétiquement parlant sublime.
à voir si ce n'est déjà fait...Un classique du genre.

source: l'encyclopédie des pastèques

Watt
Singe

Le maitre du suspens à ainsi frappé !

Ce Fenêtres sur cour est avant tout un film sexuelle est l'exemple même du voyeurisme. Ca porte même un nom, je crois : la scopophilie xD
Mais ce qui est génial quand on analyse le film, c'est de s'apercevoir que Jeff Jeffries devient non plus un acteur, mais un spectateur. Son écran devient les fenêtres extérieurs. Le spectateur regarde un spectateur. Le plaisir coupable d'épier quelqu'un dans son intimité sans être vu. Le plaisir coupable du cinéma/théatre et de son pouvoir cathartique par le drame et le suspens.
On y voit aussi, une femme, Lisa, superieur à Jeff ! La femme dominant l'homme. Ce dernier étant handicapé, c'est Lisa qui jouit des déplacements. Elle se tient également toujours au dessus de Jeff, lui étant assis, elle debout. Un chef d'oeuvre quoi !

Ce film à tout pour être aimé =D De la sexualité et du féminisme.
Sacré Hitchcok !

Je vous conseille le remake avec Mémé, titi et Gros Minet xD

"What will we do with a drunken whaler ?"

Pampasgiolu
Invité

Exact pour la mise en abîme que tu décries. Exact aussi pour le rapport homme/femme.
Bref.

Il y a TOUS les éléments essentiels dans cette oeuvre que j'attends dans un film.

Sublimissime. Un de mes films préférés.

Pied de page des forums